Vous êtes ici : Accueil Parlement wallon News Situation de la société CARWALL: interpellation

Situation de la société CARWALL: interpellation

J'interrogeais le Ministre wallon de l'Economie sur la situation de l'entreprise Carwall de Sombreffe et sur l avenir de ses 220 travailleurs.
|

Monsieur le nouveau Ministre, la société Carwall de Sombreffe, filiale du groupe allemand Fritzmeier, et, nous le savons, elle connaît des difficultés. En effet, bien qu'il semble que les intentions du groupe allemand soient de maintenir une activité de production de cabines sur le site de Carwall, je m'interroge sur les suites qui seront données à la procédure de réorganisation judiciaire qui se termine le mois prochain, vu l'absence, selon les syndicats, d'éléments neufs qui témoigneraient de l'existence de nouveaux contrats.

Pour rappel, Carwall est un ancien sous-traitant de Caterpillar Belgium, intégré au groupe allemand Fritzmeier. Aujourd'hui, le site fonctionne avec une part importante de chômage économique.

Il apparaît que Carwall ne fournirait pas en cabines le site de Caterpillar Grenoble où une partie de la production de Gosselies a été transférée.

Le groupe Friztmeier entend soutenir l'usine de Sombreffe où pas loin de 5 millions d'euros de production font partie des engagements du groupe, mais il apparaît aussi une insuffisance pour maintenir à terme les 220 travailleurs du site de Sombreffe.

Avez-vous avez été informé des difficultés que rencontre le site de Sombreffe ?

Des solutions sont-elles envisagées en vue de soutenir cette société ?

On parle ici d'un sous-traitant de Caterpillar. Dès lors, en liaison directe, qu'en est-il du plan CatCh, destiné à relancer l'activité économique et industrielle, innovation créée à la suite de la fermeture de Caterpillar ?

Vous aviez annoncé votre participation à une réunion en compagnie des différents responsables du plan CatCh. Qu'en est-il ressorti ? Vous inscrivez-vous toujours par ailleurs dans la dynamique du plan CatCh ? Pouvez-vous nous détailler par quelles actions cela peut se traduire ?

Je remercie déjà le Ministre pour les réponses qu'il voudra bien m'apporter.

Réponse du Ministre- Monsieur le Député, pour rappel, la démarche envers les sous-traitants a été l'une des priorités de la task force régionale. En effet, dès l'annonce du groupe Caterpillar de son intention de fermer le site de Gosselies, la SOGEPA a été chargée, avec le soutien d'un cabinet de consultants, d'identifier les sous-traitants, d'étudier leur situation et d'envisager avec eux les pistes de retournement.

Carwall avait été en effet identifié comme un des fournisseurs les plus importants que ce soit en termes de volume d'activités, mais aussi en termes de volume d'emploi et de dépendance à Caterpillar. À ce titre, Carwall a bénéficié d'un accompagnement individualisé visant son redéploiement sur de nouveaux marchés ou encore son repositionnement en termes d'offre de produits. Carwall a participé à toutes les réunions organisées par la SOGEPA. La SOGEPA et Carwall ont notamment rencontré les partenaires bancaires et le pôle de compétitivité, dont MecaTech.

Compte tenu du degré de dépendance à Caterpillar, l'introduction d'une requête en réorganisation judiciaire n'a pu être évitée. Elle a débuté fin 2016 et se clôturera le 20 octobre 2017 après une prorogation du sursis, pas d'autres prorogations possibles a priori.

La SOGEPA, à ce jour, continue de suivre le dossier et les différentes pistes pour une sortie de procédure de réorganisation judiciaire par le haut.

Historiquement, Carwall fournissait également le site Caterpillar de Grenoble. À ce jour, les dirigeants n'auraient pas de visibilité sur le volume d'activités futur pour Grenoble.

Le groupe allemand actionnaire de Carwall pourrait décider une réallocation intragroupe afin de maintenir une activité. L'actionnaire a jusqu'ici soutenu la société par des avances de trésorerie. Il s'agit là d'un élément encourageant.

Quant à la cellule Catch, qui suit également l'évolution de la situation, elle a eu des contacts avec d'autres projets d'entreprises qui pourraient, s'ils se réalisent, contribuer à un certain volume d'activités pour Carwall.

J'ai en effet rencontré, pas plus tard qu'il y a une dizaine de jours, les forces vives de Charleroi par rapport au travail de la cellule Catch et outre le travail par rapport à des sous-traitants, il y a toujours l'espoir d'un repreneur potentiel que ce soit sur l'ensemble du site ou sur une partie du site. Cette piste n'est pas abandonnée aujourd'hui, mais le rôle de la cellule est d'envisager toutes les autres opportunités et aussi tous les autres problèmes que peuvent rencontrer les sous-traitants et notamment les sous-traitants les plus dépendants de Caterpillar.

J'ai été assez agréablement surpris de voir les forces vives à Charleroi présenter, que ce soit ce dossier-là ou d'autres dossiers, de façon très unanime. Il n'est donc pas question pour moi, ni pour le Gouvernement de remettre en cause ou en question les accords qui avaient été pris et notamment le travail de la cellule Catch et mon cabinet est régulièrement en contact avec la cellule sur des points ponctuels.

image facebook rss facebook twitter RSS

« Août 2018 »
Août
DiLuMaMeJeVeSa
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031
Contacts


Galeries
Galerie photo