Vous êtes ici : Accueil Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles News Quid des investissements en Fédération Wallonie-Bruxelles dans la répartition des prêts de la BEI

Quid des investissements en Fédération Wallonie-Bruxelles dans la répartition des prêts de la BEI

|

Monsieur le Ministre, nous avons déjà régulièrement évoqué avec vous la question des prêts octroyés par la Banque européenne d’investissement (BEI) et mon groupe a d’ailleurs salué l’accord intervenu en décembre 2016 pour un prêt d’investissement d’un montant de 600 millions d’euros au bénéfice de 1 500 projets sur une période de 5 ans.

La presse de ce jour revient sur la répartition des différents montants investis en Belgique. Je m’interroge donc sur la place et la part réservées aux investissements en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Dispose-t-on d’indicateurs chiffrés clairs sur les projets soutenus en Fédération Wallonie-Bruxelles?

Par ailleurs, pouvez-vous me renseigner sur l’agenda des travaux du comité stratégique chargé de piloter le Pacte pour les investissements par rapport aux différents projets?

Doit-on considérer que les arbitrages s’opèrent dans une logique fédérale sereine?

Réponse du Ministre : Tout d’abord, il faut préciser deux éléments différents: il y a la Banque européenne d’investissement (BEI) et les 600 millions qui sont une espèce d’ouverture de crédits auxquels nous pourrons avoir recours si nécessaire et qui nous sert aujourd’hui finalement comme moyen de pression à l’égard d’autres prêteurs, car cela apporte une garantie de sérieux, il faut le faire remarquer.

La bonne gestion de la dette – nous aurons l’occasion de revenir sur ce point lors de la discussion sur le budget – a permis à l’Agence de la dette de réaliser plus de 10 millions d’économies dans la confection de notre budget 2018.

Le Pacte d’investissement au niveau fédéral est une autre chose. Pour ce pacte, au travers du ministre-président, nous avons effectivement présenté une série de secteurs pour lesquels nous étions demandeurs. Ces secteurs sont notamment l’enseignement, le numérique, la recherche, les bâtiments…

Il est clair que nous restons attentifs, dans le cadre du comité stratégique qui va être mis en place, à faire valoir l’éligibilité de ces secteurs à un éventuel prêt d’investissement. C’est un deuxième élément.

L’autre élément que je voudrais signaler, mais nous y reviendrons au moment de la discussion budgétaire, est que nous n’avons pas pris la décision d’immuniser les investissements, par exemple pour le Pacte d’excellence à hauteur de 83 millions, ou encore les investissements en matière de recherche, parce que si nous l’avions fait, notre déficit aurait encore été amoindri. Nous serions à moins 95 au lieu de moins 221. Nous sommes donc attentifs à valoriser au mieux ce qui pourra être pris en considération par le Pacte d’investissement au niveau fédéral et à utiliser au mieux les moyens de la Banque européenne d’investissement si nécessaire.

 

image facebook rss facebook twitter RSS

« Août 2018 »
Août
DiLuMaMeJeVeSa
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031
Contacts


Galeries
Galerie photo