Vous êtes ici : Accueil Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles Interpellation - Actes de violence armée à Ouagadougou

Interpellation - Actes de violence armée à Ouagadougou

Ce 02 mars, la capitale burkinabé faisait l'objet d'une attaque d'un groupe armé. Outre les institutions officielles de l'Etat du Burkina-Faso, l'Ambassade de France a fait l'objet de tirs. Qu'en est-il de la situation aujourd'hui?
|

Question de M. Jean-Charles Luperto à M. Rudy Demotte, ministre-président,  intitulée «Attaque armée dans Ouagadougou»

M. Jean-Charles Luperto (PS). – Le 2 mars dernier, le site d’information RFI Afrique faisait état d’une attaque violente commise à Ouagadougou, capitale du Burkina Faso. Cet attentat visait, semble-t-il, les autorités burkinabés ainsi qu’un certain nombre d’institutions et d’intérêts français, dont l’ambassade de France. Un autre élément d’explication serait la tenue à Ouagadougou, au même moment, du G5 Sahel sur la question du terrorisme dans cette sous-région d’Afrique en particulier.

Monsieur le Ministre-Président, disposez-vous d’éléments d’analyse complémentaires de la situation liés à cette attaque? Quelle est la situation politique générale au Burkina Faso, maintenant en particulier? Peut-on craindre un embrasement dans cette sous-région? Qu’en est-il de la présence des institutions belges et francophones, dans la capitale burkinabé en particulier?

M. Rudy Demotte, ministre-président. – Nous parlions, il y a quelques instants, des droits de l’homme. Nous sommes ici dans l’illustration de son exécration la plus vive par des individus radicaux prêts à tuer au nom du radicalisme violent qu’ils pratiquent.

Seize victimes et une centaine de blessés sont à déplorer, dans un contexte politique particulier, puisque des rumeurs selon lesquelles les assaillants auraient eu assistance d’un relais de l’État ont circulé. Il semblerait, toutefois, que ces rumeurs soient infondées.

Le gouvernement burkinabé a pleine conscience du phénomène de radicalisme et agit sur le terrain. Toutefois, les mesures de sécurité qui sont prises ne sont jamais infaillibles.

Nous restons attentifs aux conditions des nôtres qui sont hébergés dans l’enceinte même de l’ambassade de Belgique. Des mesures de protection, dites pyramidales, d’information sont prises. Nous avons également pris la pleine mesure de l’interaction de la politique internationale et de ses effets sur le terrain du Burkina Faso. Les actions menées par la France au Mali, veillant précisément à l’éradication de certains mouvements violents, ont suscité des contreréactions.

L’acte dont nous parlons a été posé par des jeunes qui sont effectivement inscrits dans cette mouvance.

Nous devons poursuivre notre dialogue avec les autorités pour trouver comment nous rendre utiles sur le terrain. Nous n’avons évidemment pas d’instrument coercitif en tant que tel, mais avec nos propres outils – la culture, l’enseignement, la formation – nous avons l’intention de poursuivre la défense de nos valeurs, également au sein de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF).

La Réplique – Je vous remercie, Monsieur le Ministre-Président, pour ces compléments d’information.

Je pense que nous devrons suivre étroitement l’évolution de la situation, tant dans les institutions francophones où nous siégeons – au niveau gouvernemental ou parlementaire – qu’au sein de notre commission des relations internationales.

Je pense comme vous que les mesures ne sont pas infaillibles et qu’il est essentiel d’être attentif aux soubresauts que nous percevons dans cette sous-région.

Notre institution parlementaire a déjà payé un lourd tribut en perdant un de ses agents en mission dans cette région. Même si cela ne s’était pas produit au Burkina Faso, ce sont les mêmes factions qui y sévissent.

 

Nous nous devons d’être particulièrement vigilants au maintien des valeurs de droits de l’homme et d’État de droit dans cette sous-région de l’Afrique. Nous y reviendrons ultérieurement en commission.

image facebook rss facebook twitter RSS

« Septembre 2018 »
Septembre
DiLuMaMeJeVeSa
1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30
Contacts


Galeries
Galerie photo